Deux nouveaux membres au conseil municipal de Princeville
14/11/2017
Accueil des nouveau-nés : Une tradition qui se poursuit à Princeville
18/11/2017

Faits saillants de la séance du 13 novembre 2017

Lors de la séance ordinaire du 13 novembre 2017, le projet de règlement d’emprunt pour la mise à niveau du Centre sportif Paul-de-la-Sablonnière a fait l’objet d’une nouvelle présentation et d’un nouveau dépôt. Cela s’explique par l’augmentation des estimés établis par les professionnels affectés au dossier. Plutôt que les 2,9 M$ prévus initialement, les travaux nécessiteront un investissement de 3 125 000 $. Précisons qu’un montant maximal de 1 M$ proviendra des aides financières déjà confirmées par le gouvernement du Québec.

En plus du remplacement du système de réfrigération qui nécessitera du même coup l’agrandissement de la salle des machines, la toiture du bâtiment sera refaite. L’enveloppe extérieure du bâtiment sera entièrement remplacée et isolée.

Alternative au bac brun

En octobre 2016, la Ville de Princeville confirmait sa participation à un projet pilote de traitement mécano-biologique des déchets organiques pour 2017. Évaluée à un montant maximal de 27 780 $ pour la première année, la participation de la Ville de Princeville a été légèrement majorée pour atteindre 28 707 $. Les élus ont donc autorisé la trésorière de la Ville à payer cette facture à la MRC de L’Érable malgré l’excédent rencontré. Une contribution du Fonds vert devrait permettre de réduire la facture, mais le montant obtenu reste à confirmer.

Ce projet mené par la Régie intermunicipale de gestion intégrée des déchets de Bécancour-Nicolet-Yamaska, en collaboration avec la MRC de L’Érable, n’a aucune incidence sur les habitudes des citoyens. Ceux-ci continuent de placer dans un même bac les déchets et les matières organiques. C’est à l’usine que les déchets et les matières organiques sont séparés, et ce, pour la production du compost.

Princeville poursuivra sa participation au projet-pilote pour l’année 2018. Il faut rappeler que l’implantation du compostage dans toutes les municipalités du Québec doit être complétée en 2020. Si le projet pilote auquel la Ville participe est concluant, cela permettra d’éviter l’ajout du bac brun. L’achat de ce bac pour l’ensemble des foyers représenterait à lui seul une facture de 173 000 $ et cela n’inclut pas le coût pour les collectes supplémentaires.

Voirie rurale et urbaine

Les élus ont convenu d’appuyer la demande d’un citoyen concernant l’installation d’un miroir à l’intersection de la route 263 et du rang 6 Est. Comme la route 263 est sous la juridiction du gouvernement du Québec, la demande sera acheminée au ministère des Transports.

Comme les années précédentes, la Ville a renouvelé les contrats de déneigement pour le rang 6 (Paroisse de Plessisville) au montant de 1826 $, taxes en sus, et pour le rang des Pointes (Sainte-Sophie-d’Halifax) au coût de 2 520 $, taxes en sus.  De plus, les membres du conseil ont accepté l’offre de services de la firme Bourget pour l’abat-poussière, dont le montant est estimé à 17 844 $, taxes en sus.

Partenariat avec le Mont Apic

Grâce à un partenariat avec le Mont Apic, les citoyens de Princeville profiteront d’un coût d’entrée réduit à la station de glisse régionale le 17 février 2018. Lors de cette journée marquée par l’activité Mont Apic sous les étoiles, l’entrée sera gratuite pour les moins de cinq ans et de
5 $ pour le reste de la population Princevilloise.

Autres dossiers traités

La Ville renouvelle son adhésion à l’Union des municipalités du Québec, incluant le Carrefour capital humain, pour l’année 2018.

La greffière de la Cour municipale, Louise Levasseur, est nommée à titre de juge de paix.

Martine Lampron et Jean-Robert Tremblay participeront prochainement à une formation des nouveaux élus. La formation offerte au coût de 250 $, taxes en sus, pour chaque participant permettra, entre autres, de les familiariser aux rôles et responsabilités des élus, en plus d’offrir des notions relatives à l’éthique et la déontologie, aux enjeux du monde municipal, etc.

La Ville donne son appui à la déclaration pour la reconnaissance du droit des enfants à des services éducatifs de qualité dès la naissance.

La Ville a procédé à l’achat de bordures pour ces parcs. L’offre de services de l’entreprise Go-Élan, au coût de 17 796 $, taxes en sus, a été retenue.

Les élus ont adopté une résolution autorisant le directeur général, Mario Juaire, à signer le contrat de service avec Gaz Métro pour le branchement du gaz naturel de la nouvelle caserne incendie. Cette dépense évaluée à 14 000 $, taxes en sus, est comprise à même le règlement d’emprunt de la nouvelle caserne.

La Ville verse un montant de 2 900 $ à l’Ambulance St-Jean. Cette demande de l’organisme ciblait l’année 2016 uniquement.

La Ville renouvelle son adhésion à Tourisme Érable au coût de 185 $, taxes en sus.

Les élus ont répondu favorablement à plusieurs demandes d’aide financière :

  • 1 020 $ pour le Centre d’action bénévole de L’Érable
  • 1 000 $ pour Agri-Ressources Arthabaska-Érable
  • 200 $ pour la Guignolée 2017 des Chevaliers de Colomb
  • Gratuité de salle pour un souper du Partage St-Eusèbe
  • Achat de deux billets (20 $ chacun) pour le brunch soulignant le 40e anniversaire de l’Unité Domrémy de Plessisville

 

Partagez ce contenu!