UN ARBRE - UNE VIE

Une communauté qui se prend en main

L’activité pédagogique Un Arbre – Une Vie a été lancée en 1992 par le Princevillois Yvon Camirand. Déjà en 2013, soit 21 ans après sa création, l’initiative était présente dans près de 300 établissements scolaires couvrant toutes les régions du Québec.

Un Arbre – Une Vie comporte un volet pédagogique important en impliquant les jeunes de tous les milieux éducatifs dans la production (une pouponnière dans chaque communauté) et la plantation de milliers d’arbres chaque année. Pour les jeunes, c’est à la fois une belle occasion de contribuer à la protection de l’environnement et de découvrir l’entrepreneuriat. À la fin de l’année scolaire, chaque jeune retourne à la maison avec l’un des quatre arbres qu’il a produit.

photo-unarbreunevie-2Planter un chêne rouge ou blanc, une essence noble qui était en forte majorité il y a plus de 170 ans, dans la Vallée du Saint-Laurent, c’est permettre à un jeune d’être accompagné par cet arbre tout au long de sa vie. En effet, la durée de vie du chêne rouge est entre 200 et 250 ans et celle du chêne blanc est d’environ 400 ans! Cette essence noble permet de contrer trois grands problèmes de notre siègle : les changements climatiques, la santé avec les feuilles des arbres qui captent les matières polluantes, et nourrir le monde puisqu’il est possible de faire du pain, des gâteaux et des galettes avec le gland de chêne.

« Soufflons dans la voile des jeunes! » – Dominic Champagne

Lors du colloque de l’AQPERE, L’énergie d’aller plus loin, tenu les 6 et 7 novembre 2014, le conférencier Dominic Champagne s’est prononcé en accord avec le fait que c’est par et avec les jeunes que la lutte face aux trois plus grands problèmes de notre siècle doit se faire, et ce en disant : « Soufflons dans leurs voiles »!

photo-unarbreunevie-3En permettant à chaque jeune de devenir un acteur de son avenir, Un Arbre – Une Vie mise également sur la collaboration avec chaque municipalité afin de créer un milieu de vie plus sain pour les prochaines générations. Par exemple, à Princeville, la Ville prête un terrain pour le dépôt du surplus de production. À partir de cette pouponnière, M. Camirand a accès à l’eau et compte sur le prêt de machinerie, toujours de la part de la Ville, afin d’entretenir toutes les pousses. En échange, Un Arbre – Une Vie fournit des arbres à la Ville, notamment au Parc Multisports.

Devant l’expansion du projet et pour assurer sa pérennité, l’OBNL Activité éducative Un Arbre – Une Vie a été formé en décembre 2013. Cet organisme réunit des administrateurs stratégiques, dont le maire de la Ville de Princeville, Gilles Fortier, à titre de président. Des représentants et représentantes de la Commission scolaire des Bois-Francs, du Syndicat des enseignants des Bois-Francs, de l’Agence forestière des Bois-Francs, de l’UPA Centre-du-Québec et du Conseil régional en environnement Centre-du-Québec siègent aussi au sein du conseil d’administration.

Pour en savoir plus

Document Un Arbre – Une Vie (site EVB – CSQ)

Présentation du projet Un Arbre – Une Vie au Phénix de l’environnement de 2006

Présentation lors d’un atelier-conférence (site du MRNFP) – 4 décembre 2013 à 13 h 30

Un arbre pour rendre hommage à Frédéric Back (site EVB)

Pouponnière à Princeville (L’Écho de Victoriaville – 2014) : Une , Page 4 et Page 5