L’implantation du compostage dans toutes les municipalités du Québec doit être complétée en 2020 et la Ville de Princeville étudie, depuis quelque temps déjà, divers scénarios pour se conformer à la volonté du gouvernement provincial.

Lors de sa séance ordinaire du 17 octobre dernier, le conseil municipal de Princeville a confirmé sa volonté de participer à un projet pilote de traitement mécano biologique des déchets organiques. Les citoyens continueront de placer dans un même bac les déchets et les matières organiques. Le tout sera traité à l’usine, puis séparé pour produire du compost.

Cette initiative permettrait d’éviter l’ajout du bac brun. Seulement pour la Ville de Princeville, l’achat de ce bac pour l’ensemble des foyers représenterait une facture globale de 173 000 $.

Le projet pilote s’effectuera au cours de l’année 2017 et sera mené par la Régie intermunicipale de gestion intégrée des déchets de Bécancour Nicolet-Yamaska, en collaboration avec la MRC de L’Érable. Pour sa part, Princeville participera au projet à la hauteur de 27 780 $. Le coût serait réduit à environ 13 000 $ si la municipalité obtient une subvention du Fonds vert.

Signature d’une nouvelle entente avec Gaudreau Environnement

Toujours au chapitre des matières résiduelles et de l’environnement, la Ville de Princeville confie de nouveau la gestion des déchets solides et matières recyclables à Gaudreau Environnement. L’entente est d’une durée de trois ans et couvre la période 2017-2019 et prévoit une estimation des coûts à la tonne.

En guise de comparaison avec l’année 2016, les coûts pour la collecte, le transport et l’élimination des déchets solides diminueront de 18 % pour l’année 2017. Quant aux coûts pour la collecte, le transport et le tri des matières recyclables, la baisse sera de 38 % en 2017.

Fin de l’entente de loisirs avec Victoriaville

Le conseil municipal de la Ville de Princeville a convenu de mettre fin à son entente de loisirs avec la Ville de Victoriaville. En 2016, Princeville a versé un montant de 7 500 $ à Victoriaville fin de permettre à ses citoyens de ne pas payer de taxes de non-résidents lors de l’inscription à des activités de loisirs dans la ville voisine.

Considérant le nombre élevé de résidents en provenance de Victoriaville qui s’inscrivent aux activités de loisirs offertes à Princeville, et qui ne paient pas de taxes de non-résidents, la Ville de Princeville souhaitait établir une entente de réciprocité entre les deux administrations et tout simplement éliminer la taxe de non-résidents. Une entente semblable a été conclue plus tôt cette année avec la Ville de Plessisville.

La Ville de Victoriaville a toutefois refusé de conclure une telle entente. Ainsi, la Ville de Princeville imposera dorénavant une taxe de non-résidents aux Victoriavillois qui s’inscrivent aux activités de loisirs sur son territoire. Quant aux citoyens de Princeville qui s’inscrivent à des activités de loisirs à Victoriaville, ils pourront obtenir le remboursement d’un pourcentage de la taxe de non-résidents uniquement pour des activités qui ne seront pas offertes sur le territoire de Princeville. Ce pourcentage sera déterminé prochainement par les membres du conseil municipal.

La Ville de Princeville demeure ouverte à la négociation et souhaite que Victoriaville réévalue sa position afin de conclure une entente de réciprocité pour les activités en loisirs.

Autres dossiers abordés

Les travaux visant à aménager un deuxième terrain de balle molle au Parc Multisports ont débuté récemment. Les élus ont approuvé et ratifié l’offre de service de la firme EXP pour la surveillance des travaux au coût de 18 300 $, taxes en sus.

La Ville de Princeville vend sa surfaceuse Olympia 2003 à la Municipalité de Lyster pour la somme de 17 500 $, taxes en sus.

Concernant la voirie, deux contrats de déneigement ont été approuvés, soit l’un de 1 811 $ avec la Paroisse de Plessisville pour le rang 6 et l’autre au coût de 2 520 $ avec la Municipalité de Sainte-Sophie-d’Halifax pour le Rang des Pointes. Le conseil municipal a également autorisé la location d’un tracteur à la Ferme Somerset Inc. Le contrat d’une valeur de 15 000 $ inclut 150 h d’utilisation et fixe le coût à 100 $ par heure additionnelle.

Le Tournoi de golf de la Ville de Princeville, tenu le 26 août dernier au Club de golf des Bois-Francs, a généré des profits de 2 840,80 $. Ce montant sera redistribué, à parts égales, à ORASSE et Partage St-Eusèbe (1 432,40 $ chacun).

La Ville a renouvelé son entente avec la Croix-Rouge canadienne (division du Québec) pour les services aux sinistrés. D’une durée de trois ans, l’entente prévoit le versement de 0,16 $ par habitant. Pour la première année, Princeville versera donc un montant de 944,32 $ à la Croix-Rouge canadienne.

Un avis de motion a été adopté concernant la modification du règlement 2011-190 sur les permis et certificats. Un autre avis a ensuite été adopté pour la modification des règlements de construction de l’ancienne Ville de Princeville (434-89) et de l’ancienne Paroisse de Princeville (89-213). Ces règlements modifiés seront adoptés à une séance ultérieure du conseil.

Appui à Haïti

L’ouragan Matthew a causé d’importants dommages, il y a quelques semaines, en Haïti. Par solidarité et en guise de soutien, la Ville de Princeville accorde 500 $. Ce montant servira à soutenir la petite ville des Abricots. Lors du passage de l’ouragan, 80 % des maisons du village ont été détruites, tout comme les récoltes.

Mentionnons qu’un groupe de 15 élèves du mouvement Jeunesse sans frontières de la polyvalente La Samare de Plessisville et de l’école Ste-Marie de Princeville se rendra en Haïti, en mars 2017, plus précisément dans cette communauté, pour faire de l’aide humanitaire.

Soutien accordé à plusieurs organismes

Pour le Tournoi provincial Bantam-Midget 2017, les élus ont alloué un montant de 500 $ et la Ville couvrira les frais de poste de l’organisation pour un montant de 250 $.

La somme de 100 $ a été octroyée pour la Chorale Les Amis de l’Art. La Ville contribuera, également à la hauteur de 100 $, à l’activité de financement de l’organisme Domrémy de Plessisville.

Mentionnons finalement que les élus ont réitéré leur soutien de 100 $ à la Légion Royale Canadienne, et ce dans le cadre des activités prévues le 5 novembre prochain pour le Jour du Souvenir.