Budget équilibré et gel de taxes à Princeville

Les membres du conseil municipal de la Ville de Princeville ont adopté un budget équilibré pour l’année 2017. En effet, les revenus et dépenses totalisent un peu plus de 8,68 millions de dollars. Quant aux taxes foncières, elles demeurent identiques à l’an dernier pour toutes les catégories d’immeubles.

Le maire de la Ville de Princeville, Gilles Fortier, est très satisfait de ce budget dans le contexte du plus récent Pacte fiscal signé avec le gouvernement du Québec. « Malgré la perte de près de 60 000 $, cette année, pour Princeville, nous avons continué à créer de la richesse,  à développer notre ville, tout en maintenant d’excellents services pour nos citoyens », a-t-il déclaré.

Diminution de la taxe de services pour les matières résiduelles

Une autre bonne nouvelle attend les contribuables pour l’année 2017. La tarification pour les matières résiduelles diminue pour tous les types d’immeubles. La tarification par logement sera de 106 $, comparativement à 115 $ pour 2016. Il s’agit d’une baisse de 9 $. Pour les chalets et les commerces attenants, la tarification des matières résiduelles sera de 53 $ pour l’année 2017, soit 4,50 $ de moins qu’en 2016.

Cette diminution de la taxe de services pour les matières résiduelles a une incidence sur le compte de taxes global. En 2017, pour une résidence unifamiliale avec tous les services (aqueduc, égouts, boues et matières résiduelles), d’une valeur de 150 000 $, le compte de taxes totalisera 1 825 $, soit 0,5 % (9 $) de moins qu’en 2016. Pour une résidence unifamiliale, évaluée au même montant, mais avec les matières résiduelles seulement, le compte de taxes se chiffrera, en 2017, à 1 516 $, soit 0,6 % (9 $) de moins que pour l’année 2016.

Projets inscrits au programme triennal

Avec les projets inscrits au programme triennal de dépenses en immobilisations, la Ville de Princeville prévoit investir un total de 16,44 millions de dollars d’ici 2019. Pour l’année 2017, des investissements d’un peu plus de huit millions de dollars sont prévus. Selon les prévisions établies, environ 60 % (4,88 millions de dollars) de ces immobilisations seraient couvertes par différents programmes de subvention.

La construction d’une caserne incendie est prévue au cours de l’année 2017. Le projet nécessitera un investissement de 3,2 millions de dollars. De cette somme, un peu plus de deux millions devraient provenir d’une subvention.

Également en 2017, le resurfaçage de chemins ruraux sera à l’ordre du jour. Plusieurs demandes de subventions ont été déposées pour des travaux ciblant les rangs 7 Ouest, 10 Est, 11 Est, 11 Centre et 12 Ouest. La valeur totale de ces travaux est évaluée à un peu plus de 2,18 millions de dollars, dont un montant légèrement supérieur à 1,23 million de dollars proviendrait des subventions. Précisons que ces travaux sont conditionnels à l’obtention des dites subventions.

Parmi les autres projets inscrits pour 2017, des travaux de réfection d’aqueduc et d’égouts sont prévus pour la rue Baillargeon (516 405 $) et une partie de la rue Saint-Jacques Est (488 945 $). À cela s’ajoutent le gainage de conduite sanitaire pour la rue Richard (416 385 $), la participation de la Ville pour la poursuite du développement domiciliaire de l’ancien Golf
La-Fontaine (293 400 $) et le remplacement complet du réseau d’éclairage de rues au DEL (240 000 $).

Parmi les autres projets, mentionnons l’éclairage de la piste cyclable, entre les rues Monseigneur-Poirier et St-Henri (200 840 $) et l’aménagement d’une surface de Dek hockey au Parc Multisports (100 000 $). Toujours au Parc Multisports, il est prévu de compléter les travaux du deuxième terrain de balle et de refaire la surface des terrains de tennis, d’aménager un parc de quartier avec des jeux sur la rue Noël et d’asphalter une partie du stationnement du Centre sportif Paul-de-la-Sablonnière du côté de la rue Demers.

Pour en savoir plus

Prévisions budgétaires 2017 – version sommaire