En plus d’adopter un budget équilibré, les membres du conseil municipal de la Ville de Princeville ont annoncé un gel des taux de taxes foncières pour l’année 2021. Les revenus et dépenses totaliseront 10 177 120 $ sans tenir compte des amortissements.

« Pour l’année 2021, Princeville ne recevra aucune somme provenant de la péréquation. L’absence de cette source de revenus s’explique par la croissance exceptionnelle connue par notre ville », a déclaré le maire, Gilles Fortier, au moment de commenter le budget.

L’impact de la COVID-19 neutralisé grâce à une aide gouvernementale

L’impact appréhendé de la COVID-19 sur les finances de la Ville pour 2020 et 2021 a été neutralisé grâce à l’aide financière de 357 384 $ accordée par le gouvernement du Québec dans le contexte de pandémie. « Les sommes auront servi à compenser les pertes de revenus principalement liées aux loisirs et aux coûts supplémentaires, notamment les mesures sanitaires », a poursuivi
M. Fortier. Celui-ci a précisé qu’un montant servira également à mieux adapter la tenue des séances avec l’acquisition d’un système de visioconférence.

Gel des taux de taxes foncières

Dans le contexte actuel, le conseil municipal a eu pour souci d’alléger le fardeau fiscal des citoyens. Après avoir reporté les 2e, 3e et 4e versements de taxes de deux mois chacun, en 2020, voilà que les élus ont opté pour un gel des taux de taxes foncières pour l’année 2021. Mentionnons, entre autres, que la catégorie résidentielle (résiduelle) demeura à 0,96 $ du 100 $ d’évaluation.

Exemple d’un compte de taxes pour une maison unifamiliale

Pour une maison unifamiliale évaluée à 156 000 $ et desservie par tous les services (eau, égout, boues et matières résiduelles), le compte de taxes totalisera 1 967,60 $. Il s’agit d’une diminution de 0,35 % (7 $) comparativement à l’année 2020, et ce, seulement en raison d’une baisse du côté du tarif pour les matières résiduelles.

En ce qui concerne une résidence unifamiliale évaluée au même montant, mais uniquement avec les matières résiduelles, le compte de taxes sera de 1 652,60 $, soit 0,42 % (7 $) de moins que pour l’année 2020.

Coup d’œil sur le Programme triennal immobilisations

Des projets totalisant 13 467 025 $ sont incluses dans le Programme triennal d’immobilisations (PTI) 2021-2022-2023.

Pour l’année 2021, des investissements de 10 177 150 $ sont prévus au PTI. Un nouveau développement domiciliaire retient l’attention, puisque le projet nécessitera un investissement d’un peu plus de 5,54 M$. La réfection des infrastructures souterraines (aqueduc et égout) d’une partie des rues St-Henri, St-Jacques Ouest, Mailhot et Lacoursière figure aussi parmi les projets majeurs. La Ville prévoit y consacrer 1,8 M$.

Bien d’autres travaux sont prévus pour l’année 2021, dont le resurfaçage de chemins ruraux (963 000 $), le prolongement de la rue Jérémie-Pacaud dans le parc industriel Jacques-Baril (385 000 $), la réfection du barrage (332 240 $) et le rechargement de rangs (328 800 $). À tout cela s’ajouteront les honoraires professionnels (120 000 $) en prévision des travaux de réfection de l’aqueduc et des égouts prévus en 2022 pour les rues Gagnon et Houle.

Toujours pour l’année 2021, pour divers projets, un montant de 257 610 $ sera financé à même les activités de fonctionnement. De plus, 194 000 $ sont prévus pour l’achat de machinerie et outillage tandis que la somme de 100 000 $ sera investie pour la rénovation de l’hôtel de Ville. Il faut souligner que 73 500 $ serviront à rénover le centre d’entraînement des pompiers et que le conseil a alloué 60 000 $ pour les équipements de jeux et l’aménagement des parcs de quartier. Finalement, une première tranche de 20 000 $ est prévue pour la mise à jour du plan d’intervention pour le renouvellement des conduites d’eau, d’égouts et de chaussées.