C’est un budget équilibré qui a été adopté par les membres du conseil municipal de Princeville pour l’année 2020.

Les revenus et dépenses totaliseront 10,95 M$ sans tenir compte de l’amortissement, incluant des dépenses particulières en raison du sinistre survenu à la caserne incendie, en janvier dernier, et de la vidange de boues prévue prochainement. À titre comparatif, les revenus et dépenses atteignaient 9,7 M$ pour l’année 2019.

Prévisions budgétaires 2020

Consultez le document de présentation pour en apprendre davantage sur les prévisions budgétaires de l'année 2020.

En savoir plus

Faible augmentation des taux de taxes foncières

Fidèles à leur vision, les élus ont misé sur un budget responsable pour permettre à la ville de poursuivre sa croissance, et ce, tout en atténuant le plus possible les impacts pour les contribuables. C’est grâce à cette volonté que les taux de taxes foncières de toutes les catégories connaîtront seulement une minime augmentation. Notons que la catégorie résiduelle augmentera d’un sou pour s’établir à 0,96 $ du 100 $ d’évaluation.

La tarification de quelques services à la hausse

Si les contribuables verront leur compte de taxe augmenter, c’est principalement en raison de la tarification de certains services. Le nouveau contrat avec Gaudreau Environnement, d’une durée de trois ans, pour les collectes des déchets et du recyclage, fait en sorte que la tarification des matières résiduelles augmentera de 34 $ par logement. Elle s’élèvera donc à 162 $ comparativement à 128 $ pour 2019. À noter que cette tarification sera majorée de 17 $ pour les chalets et les commerces attenants. Cela signifie que ces deux catégories devront débourser 81 $ en 2020 plutôt que les 64 $ encourus en 2019. En hausse de 6 $, la tarification pour l’eau passera à 138 $ alors qu’elle se situait à 132 $ en 2019. Quant à la tarification pour une piscine desservie par l’aqueduc, elle sera de 46 $, soit 2 $ de plus qu’en 2019.

Exemple d’un compte de taxe pour une maison unifamiliale

Pour une résidence unifamiliale évaluée à 155 000 $ et desservie par tous les services (aqueduc, égouts, boues et matières résiduelles), le compte de taxes totalisera 1 965 $, soit 2,9 % (55,50 $) de plus qu’en 2019. En ce qui concerne une résidence unifamiliale évaluée au même montant, mais avec les matières résiduelles seulement, le compte de taxe atteindra plutôt 1 650 $, soit 3,1 % (49,50 $) de plus que pour l’année 2019.

Survol du programme triennal de dépenses en immobilisations

Pour l’année 2020, des investissements d’un peu plus de 2,28 M$ sont prévus au programme triennal de dépenses en immobilisations. Afin de permettre l’expansion du parc industriel Jacques-Baril, la rue Jérémie-Pacaud sera prolongée grâce à un investissement de 385 000 $.

En voirie rurale, la Ville prévoit investir 350 800 $ pour le rechargement des 6e rangs Est et Ouest et 190 000 $ pour le resurfaçage de diverses rues. Du côté du développement domiciliaire du Golf La-Fontaine, il y aura le pavage de nouvelles rues pour la somme de 164 830 $ et la pose des lumières de rue au coût de 6 300 $.

Parmi les autres projets planifiés en 2020, la Ville consacrera 332 240 $ pour la réfection du barrage de la rivière Bulstrode et 302 680 $ pour divers projets à même les activités de fonctionnement. Mentionnons aussi les compteurs d’eau (260 000 $), l’achat de deux camionnettes (66 750 $) pour les travaux publics et le service de sécurité incendie, la construction d’un dôme pour abrasifs (52 500 $), les projets découlant du Programme Action Famille-Jeunesse (52 500 $) et les équipements de jeux et aménagements des parcs (42 000 $).