Vous étiez plusieurs à nous poser la question dernièrement. La Santé publique du Québec a finalement donné le feu vert pour les célébrations de la fête de l’Halloween, le 31 octobre prochain, dans le contexte de la pandémie de la COVID-19. Les activités de collecte de bonbons de maison en maison seront autorisées, à condition de respecter quelques conditions pour réduire les risques de transmission de la COVID-19.

Voici les principales consignes :

  1. Les enfants – et leurs parents, pour les plus jeunes – devront circuler uniquement en compagnie des membres de leur maisonnée ;
  2. Dans la mesure du possible, les enfants devront récolter les bonbons et friandises placés à un endroit situé à 2 mètres des occupants de la maison visitée ;
  3. En aucun cas les enfants ne devront entrer dans des maisons.

Ces trois conditions sont les principales, mais d’autres devront être suivies lors de la collecte. Notons que :

  • les personnes qui présentent des symptômes de la COVID-19 ou qui sont en isolement ne doivent pas participer ;
  • le circuit de collecte de bonbons devra se limiter au quartier entourant le domicile des participants. Les municipalités sont invitées à assurer la fluidité de la circulation sur les trottoirs, par exemple en indiquant le sens de la circulation ;
  • les personnes devront toujours respecter la distance de 2 mètres avec les autres, porter un couvre-visage et s’abstenir de chanter ou de crier devant les personnes chez qui elles se rendent ;
  • le lavage des mains est recommandé avant le départ et au retour à la maison.

Aucun « partys » ni rassemblement privé ne sera toléré

Il sera par ailleurs strictement interdit de faire des « partys » ou des rassemblements privés d’Halloween. Cette année, l’Halloween sera réservée aux enfants qui vont de porte en porte.

Les autorités de santé publique ont indiqué que les risques associés à l’Halloween sont considérés comme faibles, en raison du fait que les enfants circulent à l’extérieur, et ce, pendant une période relativement courte, allant d’une à trois heures. Il est à noter que le risque le plus important quant à l’Halloween demeure la déclinaison de cette fête pour les adultes, dans le cadre de rassemblements souvent privés et impliquant la consommation d’alcool.

Rappelons que les rassemblements font déjà l’objet d’une interdiction dans les régions au niveau d’alerte maximale (rouge), alors qu’ils doivent se limiter à 6 personnes dans les régions au palier d’alerte orange et à 10 personnes dans les régions en préalerte (jaune).

 

Source : Union des municipalités du Québec