Le conseil municipal de la Ville de Princeville a tenu sa séance ordinaire, le lundi 14 mars 2016. Pour l’occasion, les élus ont accueilli des jeunes et des animateurs de la Maison des jeunes La Fréquence de Princeville. Il s’agissait de la deuxième rencontre entre les jeunes, les intervenants et les membres du conseil municipal. Le 22 février dernier, le groupe avait visité l’hôtel de Ville, et ce, dans le but d’en apprendre davantage sur les instances démocratiques municipales.

photo-frequence-2

Le maire de Princeville, Gilles Fortier, en compagnie du groupe de la MDJ La Fréquence.

Ces visites s’inscrivent dans le cadre d’une Action jeunesse structurante (AJS), un projet régional inter-Maison de jeunes du Centre-du-Québec. Par ailleurs, un groupe provenant de 16 Maisons de jeunes du Centre-du-Québec a visité, le 3 mars 2016, le Parlement de Québec et divers musées situés dans la Capitale nationale.

Révision de la division du district 3

Au cours de la séance ordinaire, un avis de motion a été adopté à propos du Règlement concernant la division du territoire de la municipalité en six districts électoraux. Avec la hausse de population engendrée par le développement du développement domiciliaire de la rue Simard et du boulevard Carignan, le district 3 a presque atteint l’écart maximal de 25 % autorisé par la loi. En effet, pour les municipalités de 20 000 habitants et moins, la Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités (LERM) autorise un écart maximal de 25 % au quotient obtenu par la division du nombre total d’électeur de la municipalité par le nombre de district (selon l’article 12 de la LERM).

Pour se conformer à la LERM, la Ville de Princeville doit donc adopter d’ici le 1er juin prochain le règlement qui détaillera la nouvelle division du district 3.

La ville plus stricte par rapport aux stationnements

Le conseil a également adopté un avis de motion visant à modifier le règlement relatif à la circulation et au stationnement. La Ville de Princeville entend resserrer la réglementation pour les stationnements, notamment pour interdire aux usagers de la route de prendre plus d’un espace pour stationner un véhicule ou encore une remorque. Cette problématique vise particulièrement les stationnements dans les espaces publics.

Signature d’une entente avec le CIUSSS MCQ

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux Mauricie-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) a implanté un stationnement payant avec vignette au Centre d’hébergement St-Eusèbe. La Ville de Princeville a conclu une entente permettant aux employés du CIUSSS MCQ d’émettre des constats d’infraction en matière de stationnement, et ce, uniquement pour la zone du Centre d’hébergement St-Eusèbe.

Survol des autres dossiers traités

La Ville a accepté une offre de service pour l’abat-poussière au montant de 17 844 $. Comme les années précédentes, l’abat-poussière sera appliqué sur plusieurs routes en gravier de la zone rurale de Princeville.

Le conseil a donné son aval aux recommandations du comité d’urbanisme visant l’ajout d’une zone résidentielle au Faubourg du Golf et l’agrandissement de l’emplacement occupé par Vétoquinol. De plus, les élus ont autorisé l’implantation d’un service d’esthétique pour automobiles, véhicules récréatifs et camions dans le Parc industriel Jean-Maurice-Talbot.

Tel que le prévoit son engagement d’accorder 100 000 $ sur une période de cinq ans, la Ville alloue son troisième versement, sur les cinq prévus, pour la campagne de financement visant à soutenir l’Hôtel-Dieu-d’Arthabaska. Il s’agit donc d’un montant de 20 000 $ pour l’année 2016.

En ce qui a trait aux autres demandes d’aides financières, le conseil municipal a accordé une gratuité de glace pour le spectacle-bénéfice organisé, le 1er avril 2016, pour Catherine Beaudoin. La Ville sera présente aux deux soupers et au tournoi de golf de la Fondation du CLSC-CHSLD de L’Érable, le tout pour la somme de 750 $. Finalement, un montant de 250 $ est accordé pour la Soirée hommage du Centre d’action bénévole de L’Érable qui aura lieu le 14 avril prochain au Complexe hôtelier Du Pré.

Crédit photo : Carol Isabel, L’Avenir de L’Érable