Au cours de la séance ordinaire du 8 février 2021, les membres du conseil municipal de la Ville de Princeville ont confirmé leur appui au projet de surface multisports éclairée du Centre de service scolaire des Bois-Francs (CSSBF). Située à l’école Ste-Marie, cette infrastructure comprendrait une surface de Dek hockey sur laquelle seraient installés des filets de basketball et de pickleball.

Par sa situation au centre du périmètre urbain de la Ville, le projet bonifierait l’offre d’infrastructures et d’équipements de loisir destinés à l’ensemble de la population, et ce, en complément aux besoins scolaires.

Tel que précisé dans la correspondance qui sera adressée au ministère de l’Éducation, la Ville s’engage aussi à investir un montant d’argent dans le projet. Le montant sera confirmé en temps et lieu.

Loisirs : Renouvellement de l’entente de réciprocité avec la Ville de Plessisville

Le conseil a confirmé le renouvellement de l’entente de réciprocité en loisirs avec la Ville de Plessisville pour l’année 2021.

Considérant que l’entente intermunicipale sur les loisirs et les sports entre la Ville de Plessisville et la Paroisse de Plessisville n’a pas été reconduite, à l’heure actuelle, les élus de Princeville sont soucieux de la situation. La nouvelle politique de remboursement instaurée par la Paroisse de Plessisville pour couvrir une partie des frais engagés par ses citoyens pour des activités de loisirs ou de sports risque de créer une affluence vers l’offre de services de Princeville. Les élus Princevillois estiment que cette affluence n’est pas souhaitable.

Il a été unanimement résolu qu’une directive soit donnée au service des Loisirs et des Sports ainsi qu’aux diverses associations à l’effet de n’accepter aucune inscription provenant de résidents de la Paroisse de Plessisville tant et aussi longtemps que le contentieux qui l’oppose à la Ville de Plessisville ne soit réglé.

Prolongement de la rue Jérémie-Pacaud

Suite à un avis de motion, il y a eu le dépôt du projet de règlement décrétant une dépense et un emprunt de 482 000 $ pour des travaux de nouvelles infrastructures pour le prolongement de la rue Jérémie-Pacaud.

En lien avec le prolongement de cette rue située dans le parc industriel Jacques-Baril, une demande d’autorisation sera envoyée au ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. La demande précisera que la firme Exp est mandatée par la Ville pour présenter les plans et devis nécessaires au projet.

Mandat en ingénierie pour le Faubourg Des Prés

Concernant le futur développement domiciliaire du Faubourg des Prés, la Ville a octroyé le mandat en ingénierie à la firme Avizo. Une première partie du mandat a été accordée pour la préparation des plans et devis au montant de 40 324 $, taxes en sus. Cette dépense sera financée à même le règlement d’emprunt à être adopté concernant le développement domiciliaire.

Quant au reste du mandat concernant la surveillance des travaux, le tout sera réglé au cours des prochains mois, soit lorsque le contrat de réalisation des travaux sera accordé.

Autres dossiers traités lors de la séance

Les élus ont autorisé l’achat d’un système de visioconférence qui servira, entre autres, à la diffusion en direct des séances du conseil. Suite à un appel de proposition sur invitation, c’est l’offre de Sonimec, une division de Groupe Musique Drummond, qui a été retenue. La proposition de Sonimec est de 17 394 $, taxes en sus. Cela comprend tous les équipements, l’installation et la formation pour ce système de visioconférence mobile de 10 microphones prêt pour Teams, Zoom et tous les autres logiciels de conférence.

La Ville a procédé à l’achat d’une pompe submersible au montant de 21 329,69 $, plus les taxes applicables.

Une promesse de vente d’un terrain à l’entreprise Sogetel a été confirmée lors de la séance. Le terrain d’une superficie de 209 mètres carrés, situé sur le terrain de la caserne incendie, serait vendu à Sogetel au coût de 6 757,05 $. L’entreprise y installerait l’équipement nécessaire pour le déploiement de la fibre optique en zone rurale. La promesse de vente inclut également une servitude permettant à Sogetel de brancher les équipements au poteau électrique situé à l’avant de la caserne incendie. Précisons que la date de réalisation des travaux d’installation n’est pas encore connue.

Afin de permettre le paiement des contraventions en ligne, la Ville a signé une entente avec PG Solutions. D’une durée de 36 mois, l’entente représente un coût de 4 975 $, taxes en sus, pour l’installation du logiciel et la formation. À cela s’ajouteront des frais mensuels pour la licence d’utilisation et des frais fixes selon le nombre de transactions effectuées en ligne.

Les membres du conseil ont autorisé le maire, Gilles Fortier, à signer l’entente avec le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation pour le programme PRIMEAU. Cette entente concerne des travaux de réaménagement sur la rue Gagnon. Prévu en 2022, le projet sera expliqué prochainement en détails aux citoyens.

Suite à un avis de motion, il y a eu le dépôt du Règlement modifiant le règlement no 2018-334 concernant la tarification des services de loisirs et de diverses locations. En plus d’actualiser les tarifs pour la glace du Centre sportif Paul-de-la-Sablonnière, le règlement permet des ajustements mineurs pour la tarification de divers services de loisir.

Le conseil a confirmé son appui au député de Mégantic-L’Érable, Luc Berthold, à propos de la création de la ligne en prévention suicide 9-8-8.
Puisque la situation liée à la COVID-19 a grandement perturbé le déroulement de la saison 2020-2021 de l’équipe du Titan junior AAA de Princeville, la Ville a confirmé la modification de son entente avec le club. Ainsi, c’est un montant de 8 000 $ qui sera versé à l’équipe et cela inclut une somme de 3 000 $ allouée pour une affiche publicitaire de la Ville.

Une aide financière de 200 $ a été accordée à Agri-Ressources Arthabaska-Érable.