Le conseil de la MRC de L’Érable a consacré une bonne partie de la séance du 25 novembre 2020 à l’étude du prochain budget annuel. Les 11 maires ont adopté un budget de 8 889 998 $ pour l’année 2021, ce qui représente une hausse globale de 449 073 $ ou de 5,32 % par rapport à l’année précédente.

Les revenus provenant des quotes-parts municipales se chiffrent à 4 121 848 $, soit une augmentation globale de 5,34 % par rapport à 2020.

« Le budget met l’accent sur la poursuite du développement des services communs dont se sont dotées les municipalités de L’Érable. Il s’agit d’un budget qui reflète les priorités et qui répond aux besoins de nos municipalités », explique Jocelyn Bédard, préfet.

L’ingénierie civile, un service partagé pour sept municipalités

En analysant de façon détaillée les postes de dépenses qui subissent une hausse, celui du service d’ingénierie est un bon exemple. Il passe de 443 205 $ à 856 256 $. « La hausse des dépenses en ingénierie représente à elle seule 92 % de la hausse globale des prévisions budgétaires 2021. Elle s’explique par un ajout de plusieurs services dont le service d’aqueduc et d’égout dans les municipalités membres du service, entraînant du même coup l’embauche de personnel et l’achat de divers équipements pour la réalisation de ces travaux », précise la directrice générale, Myrabelle Chicoine.

Le service d’ingénierie de la MRC a été créé en 2013 et sept des onze municipalités de L’Érable y adhèrent présentement. Dans le respect des attentes gouvernementales et des mises à niveau obligatoires, des programmes d’aide financière sont disponibles et l’équipe d’ingénierie accompagne étroitement les municipalités dans la gestion de leurs travaux. Les municipalités sont obligées d’entretenir leurs infrastructures. Elles ont choisi de se regrouper pour se donner un tel service avec une équipe régionale (en place à la MRC) et réaliser ainsi des économies d’échelle.

Les nouvelles conditions de travail du SSIRÉ étalées sur deux ans

Par ailleurs, la mise en œuvre des nouvelles conditions de travail pour l’ensemble des pompiers du Service de sécurité incendie régional (SSIRÉ), qui regroupe 90 pompiers dans 9 municipalités, a débuté en 2020 et a été étalée sur deux ans.

Un départ à la retraite et une période de transition dans l’équipe d’évaluation

Finalement, un dernier élément qui explique une hausse sur les salaires est attribuable à la période de transition entre le départ à la retraite de l’actuel responsable du service de l’évaluation, Marc Bernier, et l’entrée en fonction d’une nouvelle personne au poste de direction du service d’évaluation. Une période de transition de 12 mois est prévue pour permettre le transfert de connaissances et l’intégration de cette nouvelle ressource. Marc Bernier s’envolera vers la retraite après 41 ans de services. Ce dernier faisait d’ailleurs partie de l’équipe du Comté de Mégantic, à titre de cartographe, avant même la constitution de la MRC de L’Érable en 1982.

Pour ce qui est du projet du centre administratif de la MRC, le conseil donne son aval pour peaufiner des plans et devis – ainsi que les coûts – par une firme d’architectes dans le cadre d’une construction neuve. Un appel de soumissions public aura donc lieu pour recruter une firme d’architectes. Puis, en fonction des plans et devis retenus, une deuxième étape suivra avec un appel d’offres public à des fins de construction.

Source : MRC de L’Érable