Les maires de la MRC de L’Érable étaient réunis la semaine dernière, les 3 et 4 septembre 2020 à la Cache du Domaine de Thetford Mines, pour établir les nouvelles bases d’une planification stratégique 2021-2026 et réfléchir aux dossiers prioritaires.

« Au terme de ces deux journées de réflexion et d’échanges sur les préoccupations et enjeux respectifs de nos municipalités, l’importance de faire équipe et de maintenir une vision régionale est ressortie. L’ensemble des services offerts par notre MRC sont reconnus, ils visent les plus petites comme les plus grandes et demeurent importants pour nos 11 municipalités. Qu’une municipalité soit touchée directement ou pas par un enjeu, l’impact est déterminant pour tout le territoire », a expliqué le préfet de la MRC de L’Érable et maire de Notre-Dame-de-Lourdes, Jocelyn Bédard.

Des travaux teintés par un esprit de collaboration

Dans le cadre de cet important exercice de planification stratégique réalisé dans un esprit de collaboration et intitulé « Municipalités et MRC, une équipe gagnante », le conseil de la MRC de L’Érable a amorcé ses travaux, imprégné par la « collaboration active », une valeur qui a teinté ces deux jours.

Parmi les grands dossiers qui retiendront l’attention dans les prochains mois, l’optimisation des services de sécurité incendie conduira les trois services actuellement présents dans L’Érable à unir leurs forces sur des enjeux communs pour, ultimement, maximiser les services offerts aux citoyens. Les services incendie des villes de Plessisville et Princeville et le Service de sécurité incendie régional de L’Érable (SSIRÉ) travailleront en collaboration pour, par exemple, créer un regroupement d’achats, partager des logiciels, établir un protocole d’appels, réaliser des campagnes de sensibilisation ou des entraînements collectifs. Dix-sept recommandations seront discutées par les trois entités de sécurité incendie qui conservent leur autonomie.

La force de la voix politique

Par ailleurs, le conseil désire mieux exploiter le rôle de la MRC en tant que levier politique. « Nous voulons nous appuyer davantage sur notre voix politique pour défendre nos intérêts auprès de différents ministères dont les dossiers sont problématiques ou méritent une attention particulière. La MRC de L’Érable, ce sont 11 municipalités qui font équipe et sont touchées par plusieurs enjeux communs », a ajouté le préfet. Quatre secteurs tels la santé, l’environnement, l’immigration et les télécommunications (Internet et cellulaire) sont actuellement ciblés.

Le rayonnement de la région et la fierté des gens de L’Érable

« Nous voulons continuer d’interpeller le citoyen afin que L’Érable demeure une région forte, habitée par des gens fiers de leur territoire, actifs, impliqués et engagés. Attirer des nouveaux citoyens est une chose, mais nos citoyens d’ici sont nos meilleurs ambassadeurs. Par leur fierté et leur implication, ils font briller la région », a fait savoir, en terminant, la directrice de la MRC de L’Érable, Myrabelle Chicoine.