Devant la menace des variants de la COVID-19, hautement plus contagieux, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) exige le port du masque médical en continu à l’intérieur dans les milieux de travail. Cette obligation s’applique partout au Québec, dès ce jeudi 8 avril.

La prévalence des nouveaux variants est inquiétante, et la CNESST invite les milieux de travail à la plus grande prudence. Ainsi, le port du masque médical en continu, ou d’un masque attesté par le Bureau de normalisation du Québec (BNQ), devient une mesure additionnelle à respecter à l’intérieur pour limiter la propagation du virus et de ses variants, en plus de la distanciation physique et de la présence de barrières physiques.

Pour le travail à l’extérieur, le port d’un masque médical ou d’un masque attesté par le BNQ est exigé si des interactions à moins de deux mètres avec des collègues de travail peuvent se produire.

Cette nouvelle mesure s’inscrit dans un principe de précaution et dans la foulée des initiatives entreprises par la CNESST depuis le début de la pandémie.

Lien utile pour l’application des modalités :

Autres liens utiles :

La CNESST, votre porte d’entrée en matière de travail

La CNESST offre aux employeurs ainsi qu’aux travailleurs et aux travailleuses une porte d’entrée unique et une expertise intégrée en matière de normes du travail, d’équité salariale et de santé et de sécurité du travail. Sa structure de gouvernance est paritaire. Elle a notamment pour mission de gérer le Fonds de la santé et de la sécurité du travail, un fonds entièrement autofinancé dont elle est fiduciaire.

Pour plus d’information, visitez notre site Web à cnesst.gouv.qc.ca et suivez-nous sur Facebook (facebook.com/cnesst), Twitter (twitter.com/cnesst) et LinkedIn (linkedin.com/company/cnesst).

 

Source : CNESST