TOP

Précisions de la Ville à propos des compteurs d’eau

Suite à plusieurs commentaires reçus en lien avec l’avis public concernant l’adoption du Règlement 2018-339 pour l’achat et l’installation de compteurs d’eau, la Ville de Princeville souhaite émettre quelques précisions.

Tout d’abord, l’installation de compteurs d’eau est une obligation gouvernementale. La Stratégie québécoise d’économie d’eau potable oblige, entre autres, les municipalités à :

  • Produire un bilan de l’usage de l’eau, mesurer l’eau distribuée et, si nécessaire, mettre en place un programme de détection et de réparation des fuites;
  • Produire un état de la situation et un plan d’action, incluant une liste de propositions de mesures d’économie d’eau, et adopter une réglementation sur l’eau potable;
  • Présenter un rapport annuel sur la gestion de l’eau au conseil municipal.

Implantation dans les commerces et industries

Pour l’année 2019, les compteurs d’eau seront implantés dans toutes les industries et commerces en opération sur le territoire de la Ville. Il faut spécifier que les industries et commerces les plus importants paient déjà une taxe pour l’utilisation de l’eau et que les compteurs d’eau auront peu ou pas du tout d’influence sur leurs comptes de taxes.

Secteur résidentiel : uniquement pour collecter des données

Toujours en 2019, la Ville prévoit implanter 60 compteurs d’eau dans des résidences, et ce, uniquement afin de collecter des données pour le moment. Le tout se fera sur une base volontaire. Tous les détails en ce sens seront annoncés au printemps prochain.

Tenue de registre ce mercredi 19 décembre 2018

La Ville rappelle qu’une tenue de registre concernant le Règlement 2018-339 se tiendra ce mercredi 19 décembre 2018. Le registre sera accessible de 9 h à 19 h à l’hôtel de Ville (50, St-Jacques Ouest). Les gens pourront consulter sur place le projet de règlement et poser des questions. Les citoyens pourront également signer le registre s’ils désirent voir l’approbation de ce règlement soumise à un référendum visant l’ensemble de la population.

À propos de la Stratégie québécoise d’économie d’eau potable

La Stratégie donne suite à l’engagement 49 de la Politique nationale de l’eau dont le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation a la responsabilité. Créé en 2005, un comité de travail regroupant les intervenants et spécialistes visés a ensuite produit un rapport sur des mesures à mettre en place dans une stratégie. Celle-ci s’inscrit dans le contexte mondial du resserrement des politiques relatives à l’eau, dans une optique de gestion intégrée et dans une perspective de développement durable.

Au Québec, l’eau douce occupe près de 10 % du territoire et la province dispose de 3 % des eaux douces renouvelables de la planète. Pourtant, le Québec est l’un des plus grands consommateurs d’eau au monde. En 2006, la production d’eau potable de la province était de 35 % plus élevée que la moyenne canadienne et de 62 % plus élevée qu’en Ontario. Le volume d’eau distribué était alors de 795 litres par personne par jour, alors que la moyenne canadienne s’établissait à 591 et celle de l’Ontario à 491.