La 18e édition du Festival du Cheval de Princeville a attiré près de 28 000 visiteurs, du 7 au 10 juin 2018. Il s’agit d’un bilan très similaire à celui de l’édition précédente qui s’approchait des 30 000 visiteurs.

La météo a peut-être été un facteur négatif pour les festivités de fin de soirée lors de cette édition. Malgré les excellentes prévisions météorologiques du week-end en général, une averse d’une trentaine de minutes est venue déranger les festivaliers dans les estrades le vendredi soir, et un refroidissement du mercure à près de 5 degrés Celcius, lors de la soirée du samedi, a quelque peu dérangé certains visiteurs vu que la majorité des activités sont à l’extérieur.

Un événement rassembleur

Plusieurs activités étaient au rendez-vous pour l’édition 2018, tant au niveau équestre, qu’au niveau des spectacles. Ayant comme mission de créer un événement rassembleur pour la population locale et régionale, le festival s’efforce à devenir le rendez-vous des amateurs de chevaux en début de saison estivale avec deux présentations de rodéos avec des bourses intéressantes, une tire de chevaux connue partout au Québec et à l’extérieur, une grande parade de chevaux dans la ville qui rassemble toujours des milliers de spectateurs dans les rues de la ville et finalement, d’autres compétitions équestres comme le Cowboys Extrêmes ou les courses de barils 4D durant tout le week-end.

Une programmation équestre très populaire

Au niveau de la programmation équestre, le fait d’être l’un des premiers grands rassemblements dans le monde des rodéos au Québec, le Festival du Cheval se démarque de plus en plus chaque année. «Encore une fois, les inscriptions ont été de beaucoup supérieures à notre capacité pour les inscriptions du rodéo. Nous avons eu un surplus de plus de 200 inscriptions de plus pour la présentation du rodéo. C’est peut-être dur à gérer au niveau du temps que nous avons dans le manège, mais c’est un beau problème. Au final, cela veut dire que les cowboys veulent venir à Princeville», précise Stéphane De Billy, directeur du marketing pour l’événement. Il ajoute aussi que ce surplus d’inscriptions a occasionné un léger retard à la présentation de la Tire de Chevaux de samedi, car les inscriptions en surplus ont été dans le manège Excavation Bois-Francs le samedi tôt en matinée. «Malgré ce retard, nous avons été capables de rattraper le temps de retard dans la journée pour la présentation du rodéo selon l’horaire prévu. L’équipe de la tire de chevaux (Club de Fer à Cheval du Québec) ainsi que l’association AREWCA (Association régionale équestre Chaudière Appalaches) ont fait à leur deux un travail extraordinaire dans la gestion des tires et des courses de barils afin d’éviter des retards supplémentaires. Au final, le rodéo a été présenté à l’heure.»

Pour les autres activités équestres lors du week-end à Princeville, il y avait un total de 180 inscriptions pour les courses de barils 4D, plus de 30 équipes de Tire de Chevaux, ainsi que plusieurs participants pour le Cowboys Extrêmes et plus de 200 chevaux ont participé à la traditionnelle Grande Parade dans les rues de la ville de Princeville, en plus de plusieurs chars allégoriques. Le stationnement de roulottes et de remorques à chevaux, situé en face du site sur les terrains de Sintra, a presque affiché complet samedi. «Une fois le réseau d’eau installé, c’est environ 750 emplacements qui sont disponibles pour les festivaliers. C’est vraiment plaisant de voir le nombre de chevaux qui s’y retrouvent. C’était plein!»

Une belle réussite pour le Souper Découverte

Le Souper Découverte du vendredi a été un autre succès cette année avec la mise en place de plus de 50 tables de repas sous le chapiteau Desjardins. Selon M. Philippe Desharnais, président de cette 18e édition, « Nous sommes contents de l’excellent taux de participation à ce souper. Cette année, nous avons souligné le travail fait par le passé de nos bâtisseurs, nos membres fondateurs. Lors du souper, ce sont toutes des compagnies de la ville ou de la région qui ont à cœur le festival. Leur présence est significative et importante pour nous, car c’est grâce à leur participation que nous assurons au festival un succès financier au cas où la température ne serait pas dès nôtre. Cette année, nous avons été choyés encore une fois avec la météo en général, mais ce ne sera peut-être pas toujours comme cela. On doit en tenir compte lorsque l’on développe nos activités ».

Une programmation musicale variée

Du côté des spectacles, la soirée d’ouverture de jeudi a débuté pour le spectacle de Bleu Jeans Bleu sous le chapiteau Desjardins. «Nous tentons de conserver une saveur country durant le week-end tout en essayant de présenter des spectacles de musique populaire afin de plaire à la plus grande portion de la population», ajoute M. De Billy en parlant des spectacles du jeudi, du vendredi et du samedi soir, qui ont attiré des foules importantes sous le chapiteau. Samedi, c’était le spectacle très attendu du groupe Les Trois Accords.

« Une foule très intéressante était sur place, mais le chapiteau ne débordait pas, étant donné la grandeur du site. En plus de tous les gens sur le site et sous le chapiteau prêts pour le spectacle, une foule de près 6 000 personnes étaient encore dans les estrades pour le rodéo pendant le début du spectacle des Trois Accords », ajoute M. De Billy. La nouveauté de cette année, la journée Plaisir 101,9 du dimanche a obtenu les résultats escomptés. «Nous voulions une journée entièrement familiale et gratuite. » souligne M. De Billy. Plusieurs visiteurs, soit des jeunes familles, ont foulé le site tout au long de la journée. Des spectacles de musique country et folklorique étaient aussi disponibles pour les plus âgés sous le chapiteau tout au long de l’après-midi.

Merci aux bénévoles et aux partenaires

Au final, cette édition a été réalisée avec succès avec la participation de plusieurs partenaires, visiteurs, cowboys et cowgirls, mais surtout à nos nombreux bénévoles dévoués. Sans eux, la réalisation d’un tel événement serait quasiment impossible.

La prochaine édition du Festival du Cheval de Princeville aura lieu du 6 au 9 juin 2019.

 

Crédit photo : Stéphane De Billy / Festival du Cheval de Princeville