La Ville de Princeville et le Cercle des Fermières de Princeville soutiennent la mission de la Fondation Mira depuis plusieurs années déjà. Cet appui est rendu possible grâce à la récupération de cartouches d’imprimantes (jets d’encre et laser).

Le Cercle des Fermières de Princeville ramasse les cartouches récupérables depuis 2009 afin de les remettre à la Fondation Mira. Les 1 186 cartouches récupérées par l’organisme ont généré un montant de 4 178 $. Pour sa part, la Ville s’est jointe au mouvement en 2014. Depuis ce temps, ce sont 380 cartouches qui ont été récupérées. Cela a généré la somme de 694 $.

Considérant que les chiens guides et d’assistance travaillent en moyenne pendant sept ans et que la Fondation Mira investit au moins 30 000 $ pour former chacun de ses chiens, chaque dollar amassé fait la différence. C’est pourquoi nous invitons les citoyens à venir déposer les cartouches récupérables dans une boîte située à l’entrée de l’hôtel de Ville (50, St-Jacques Ouest), et ce, durant les heures d’ouverture.

À l’heure actuelle, un citoyen de Princeville bénéficie d’un chien guide de la Fondation Mira. La présence de Béthanie 16 aide au quotidien le Princevillois Shad Huppé. Par ailleurs, vous pouvez voir le jeune homme en compagnie de sa mère, Marilou Noreau, et de Béthanie 16 sur la page couverture du plus récent numéro du bulletin d’information Le Petit Prince. Sur cette photo, nous retrouvons également Marie-Paule Labbé, administratrice du Cercle des Fermières de Princeville et la présidente de l’organisme, Danie Lévesque. Lynda Lecours, responsable du dossier Mira pour la Ville, et le maire de Princeville, Gilles Fortier, étaient aussi présents pour la prise de la photo. Le directeur général, Mario Juaire, est absent de la photo, puisqu’il agissait à titre de photographe.