Le Jour de la Terre avait lieu hier et ce fut une occasion de souligner l’importance de prendre soin de notre planète. La communauté de Princeville est toutefois mobilisée 365 jours par année afin de protéger son environnement, comme le prouvent les nombreuses initiatives développées par les forces vives du milieu.

« Que ce soit en plantant des arbres, en contribuant à l’embellissement de la communauté ou encore en ayant le pouce vert, les citoyens de Princeville montrent de plus en plus l’exemple. La participation de la Ville au programme des Fleurons du Québec contribue certainement à cet élan, mais le dynamisme des partenaires locaux est admirable », a déclaré le maire de Princeville, Gilles Fortier.

Activité pédagogique Un Arbre – Une Vie

Ce dynamisme, le Princevillois Yvon Camirand l’a encore 26 ans après avoir créé l’activité éducative Un Arbre – Une Vie. Déployée à travers tout le Québec depuis 1992, elle implique chaque année des milliers de jeunes de tout milieu éducatif dans la production et la plantation d’arbres. À Princeville, l’École Ste-Marie et la Maison des jeunes La Fréquence participent à cette belle aventure.

Enseignant retraité Brundtland, M. Camirand poursuit le travail sur le terrain, notamment pour sensibiliser les municipalités à l’importance de soutenir le milieu éducatif dans ses apprentissages. « L’implication de la Ville de Princeville est un bel exemple. Depuis plus d’une décennie, elle prête un terrain pour le dépôt du surplus de production et fournit la machinerie et un accès à l’eau. En échange du partenariat, Un Arbre-Une Vie fourni des arbres pour divers aménagements de la Ville, dont le Parc Multisports », a expliqué l’instigateur du projet.

L’appui de Développement Économique Princeville (DEP) permettra également de mobiliser la communauté autour du projet. En effet, grâce à la collaboration de DEP, ce sont 1 000 arbres qui seront offerts gratuitement à la population Princevilloise d’ici cinq ans. Tous les détails entourant cette participation de DEP seront dévoilés sous peu.

Mentionnons que la population pourra découvrir la pouponnière aménagée à Princeville (101, rue Demers) lors des journées portes-ouvertes prévues les 2 et 3 juin 2018 de 8 h à 12 h. Ce sera une belle occasion de se procurer des arbres à prix modiques et, du même coup, de contribuer à la lutte contre les changements climatiques!

Sur la photo, de gauche à droite : Nicole Robitaille (présidente de la Société d’horticulture de Princeville), Gilles Fortier (maire de Princeville), Marc Ouellet (étudiant de l’école Ste-Marie), Laurier Chagnon (président de DEP), Claire Paradis (coordonnatrice de la MDJ La Fréquence), Jean-Robert Tremblay (responsable du jardin communautaire), Julie Picher (enseignante de l’école Ste-Marie), Hugo Brissette (directeur de l’école Ste-Marie) et Yvon Camirand (instigateur de l’activité pédagogique Un Arbre – Une Vie). (Crédit photo : Sébastien Gingras)

 

Projets de la Société d’horticulture

En partenariat avec l’activité éducative Un Arbre – Une Vie, la Société d’horticulture de Princeville mène une campagne afin de sensibiliser les citoyens à l’embellissement de la Ville. D’ici le 1er août 2018, les gens sont invités à participer à la campagne Pour un milieu de vie sain, je fais ma part. « Que ce soit en plantant des fleurs ou des arbres sur leur terrain, en entretenant un potager ou encore en aménageant un habitat pour les oiseaux dans leur arrière-cours, les citoyens contribuent à la beauté de notre Ville et même à la protection de l’environnement », a mentionné la présidente de l’organisme, Nicole Robitaille.

Pas moins de 250 $ sont offerts en prix de participation (1 prix de 100 $, 2 prix de 50 $ et 2 prix de 25 $). Pour participer, il faut être membre de la Société d’horticulture et être présent au brunch que tiendra l’organisme dans le cadre de la Foire Bières, Bouffe et Culture (12 août 2018). C’est à ce moment que seront dévoilés les gagnants de l’édition 2018.

La Société d’horticulture chapeaute également le jardin communautaire, projet pour lequel un comité de citoyen a été formé.  « Un peu plus d’une douzaine de parcelles de potager sont déjà louées pour la saison 2018 et il y a un potentiel pour se rendre jusqu’à tout près de 40 emplacements », a indiqué le responsable Jean-Robert Tremblay, également conseiller municipal à la Ville.

 

Pour en savoir plus

Dépliant des activités 2018 de la Société d’horticulture

Dépliant de la campagne Pour un milieu de vie sain, je fais ma part